ADG-Paris
English French German

 

Le Parcellaire

 

Eternelle histoire de l’Europe du Nord contre le Sud (langue comprise) telle que située en pays Cathare (Ariège).
 
"C’est un trou de verdure où chante une rivière… ", ainsi pourrait-on débuter l’histoire du Parcellaire. La rivière s’appelle la Rise. A la hauteur du moulin du Cussou, elle sépare discrètement les nôtres prés sis en Languedoc des prés nôtres sis en Gascogne, juste au-dessous du Castet de Toch et de l’endroit où la colline commence à dévaler, à la hauteur du tilleul et des châtaigniers géants qui ont survécu à la foudre de Jupiter et aux centurions ravisseurs des troupeaux de misérables créatures tordues sous le soleil et nourries de racines. La Rise oublie, ici, le rhâ sarrazin qui roule au fond des gorges pour se mieux fondre dans les nappes étales du parler romano-francilien, tel qu’il stagne dans les Cours du Nord où la bourrée a, depuis longtemps, cédé le pas à la pavane…
 
Je rachète donc à Quintius, receveur de César, ces parcelles arrachées par les Routiers d’ailleurs à la Comtessa des Troubadours, comtesse qui, n’en déplaise aux Jongleurs de la rue des Ecoles, ne saurait en aucun cas être la maman de Baron Jésus ; ces terres à l’encontre desquelles l’auteur Anonyme de la Vie de Sainte Catherine, en patois de la Somme, se gardera plus avant d’édicter :
"  E tout li kien de la contree pisseront sus ganbe levée. "
 

Le Parcellaire, a charming book written with a mocking smile, simple and mysterious at the same time. The long sentences are not, of course, exactly ‘simple’, nor can the cutting sharpness, the exact hitting of the sensitive spot be ignored and there are passages which are a closed book awaiting exploration. The span is large : from Rome and Greece to the present day, all of this in the setting if not the material of a Pyrenean countryside.

There is somehow an underlying melancholy mood, something that makes one want to cry without knowing what it is, but then fortunately it all ends with a big feast and hasn’t the world in all corners been like that at all times?

Dagmar Coward Kuschke (Tübingen)

E-book
Contents
 

Share

ADG-Paris © 2005-2015  -  Sitemap