ADG-Paris
 

Le Parcellaire

 
Le Parcellaire Content : La Bastide de Sérou, rue d’Arize - Foix - 14 Juillet
La Tour Lafont - Pamiers -18 Juillet
Châtaigners géants - Le Temps des Cerises - Le sanglier sauvage - Parcelles 234-235, 21 juillet
Faydit de Brouzenac - 22, Juillet
Monsieur de la Bastide
Pommiers, Notre Dame de Sabart, Parcelle 20, 8 août
Monsieur l’Escoussière, Parcelles 228, 229, 242, 251, 9 août
La Mimine d'Eychenat
D'un moulin l'autre ...
Mélanie de las Crabos, 11 août
Le Chevalier de la Grésalle, baron d’Alzen
La bicyclette noire
Parcelles 169, 172, 12 août , L’Arize / Monsieur Piquependre
Parcelles 229, 234, 228, 13 août – Monsieur l’Escoussière / Norbert Casteret
Parcelles 58, 78, 79, 14 août – Pompeia Primilla
Parcelles 52, 54 - Pigeons voyageurs
Parcelle 640, 15 août – La Parcelle de Dieu
Le Colonel Bravadida
Honoré d’Urfé - L’Astrée - Bathylle - Léda - Mr L’Escoussière - 26 juillet, Parcelle 88
Xanthippe et Socrate - Les poiriers - Parcelle 85 bis, 27 juillet
La fontaine-bassin-lavoir - Parcelle 1002, 28 juillet
La Balmo - le Garum - 29 juillet - Parcelle 998
Pierre Bayle-Toulouse Lautrec-Yvette Guilbert-Mercredi 30 juillet, Parcelles 1017/1018
Abbé Breuil – Père Teilhard de Chardin - Préhistoire – Elohin, Jahvé, Dieu de pitié - Parcelle 104, 1er août
Un pic de mineur - 2 août
Le sanglier d’Ariège - 2 août
Monsier Piquependre - Parcelles 87, 88, 89, 3 août
La Madelon - La Der-des-Ders (1914-1918 - Monsieur Briquachaux – Massat - 4 août
Le Maréchal-Ferrant - Parcelle 1002, 5 août
Le Forgeron – Monsieur de la Ferratalho – Pepi’Stieni - Parcelle 87, 7 août
Le Moulin de Malarnaud
Festos de Fouix (Fêtes de Foix), 8 septembre
English
French
German


Pommiers, Notre Dame de Sabart, Parcelle 20, 8 août

 

            Quatre pommiers gravissent la pente herbue : cordée d’arbres pyrénéistes que contemple un chien famélique, aussi famélique que ces troupeaux de canidés qui, la nuit, dans les rues de Katmandu, attaquent le touriste esseulé et craintif. Sur le pré, au-dessous de la maison presque voisine, la dame de l’Oustalot, quatre-vingt-dix ans sonnés, fauche l’herbe serrée et qui se décolore. Sa fille circule sur la crête, de bleu vêtue et de nonchalance triste. Autrefois, raconte-t-on, un étudiant, venu de la plaine, la raccompagnait jusqu’à sa porte en lui parlant des Sotiates et des Sarrazins qui s’étaient aventurés jusqu’à Notre-Dame de Sabart. La fille au tablier bleu se laisse maintenant conter fleurette par les paysans du cru qui lui susurrent des gaudrioles, eux-mêmes affublés (ils l’ignorent !) d’un patronyme Sarrazin.

Apple Trees, La Tour du Crieu, Private collection

            Les pommiers produisent la pomme, fruit de la discorde première puisqu’elle se trouvait déjà dans le jardin d’Eden, tandis que, à l’ombre des pommiers de la parcelle 20, sortis de petites murailles moussues, zigzaguent de temps à autre quelques serpents ivres de connaissance, de ceux qui rendent pâle le paysan aux pieds nus. Le forgeron laisse tomber paupière sur de définitives pensées et regagne à pas lents et comptés les sonnailles de son troupeau qui tond l’herbe rase des landes communales si souvent fréquentées par les moutons de mon grand-oncle Felip, alias l’Arièjo, ainsi nommé aux heureux temps où il emmenait ses humaines brebis saisonnières participer aux vendanges du Pays-Bas, là-bas du côté de Lézignan-Corbières, pour en ramener quelque barrique de vin léger qu’il fallait baptiser pour l’aider à passer l’hiver.

 

Claude d’Esplas (Le Parcellaire)
All rights reserved

 
E-book



ADG-Paris © 2005-2017  -  Sitemap -