ADG-Paris
 

Le Parcellaire

 
Le Parcellaire Content : La Bastide de Sérou, rue d’Arize - Foix - 14 Juillet
La Tour Lafont - Pamiers -18 Juillet
Châtaigners géants - Le Temps des Cerises - Le sanglier sauvage - Parcelles 234-235, 21 juillet
Faydit de Brouzenac - 22, Juillet
Monsieur de la Bastide
Pommiers, Notre Dame de Sabart, Parcelle 20, 8 août
Monsieur l’Escoussière, Parcelles 228, 229, 242, 251, 9 août
La Mimine d'Eychenat
D'un moulin l'autre ...
Mélanie de las Crabos, 11 août
Le Chevalier de la Grésalle, baron d’Alzen
La bicyclette noire
Parcelles 169, 172, 12 août , L’Arize / Monsieur Piquependre
Parcelles 229, 234, 228, 13 août – Monsieur l’Escoussière / Norbert Casteret
Parcelles 58, 78, 79, 14 août – Pompeia Primilla
Parcelles 52, 54 - Pigeons voyageurs
Parcelle 640, 15 août – La Parcelle de Dieu
Le Colonel Bravadida
Honoré d’Urfé - L’Astrée - Bathylle - Léda - Mr L’Escoussière - 26 juillet, Parcelle 88
Xanthippe et Socrate - Les poiriers - Parcelle 85 bis, 27 juillet
La fontaine-bassin-lavoir - Parcelle 1002, 28 juillet
La Balmo - le Garum - 29 juillet - Parcelle 998
Pierre Bayle-Toulouse Lautrec-Yvette Guilbert-Mercredi 30 juillet, Parcelles 1017/1018
Abbé Breuil – Père Teilhard de Chardin - Préhistoire – Elohin, Jahvé, Dieu de pitié - Parcelle 104, 1er août
Un pic de mineur - 2 août
Le sanglier d’Ariège - 2 août
Monsier Piquependre - Parcelles 87, 88, 89, 3 août
La Madelon - La Der-des-Ders (1914-1918 - Monsieur Briquachaux – Massat - 4 août
Le Maréchal-Ferrant - Parcelle 1002, 5 août
Le Forgeron – Monsieur de la Ferratalho – Pepi’Stieni - Parcelle 87, 7 août
Le Moulin de Malarnaud
Festos de Fouix (Fêtes de Foix), 8 septembre
English
French
German


La fontaine-bassin-lavoir - Parcelle 1002, 28 juillet

 

            A la fontaine-bassin-lavoir, le robinet de gauche donne de l’eau captée à une source, tandis que l’autre robinet laisse couler un cristal limpide mais un peu lourd qui proviendrait d’une autre source. Une main anonyme a disposé sur le ciment un bouquet de fleurs des champs dans un verre à pied rescapé de quelque étagère d’auberge. La parcelle en question, fraîche sous le soleil, dessine comme une plate-forme de dalles moussues bordée d’arbres démesurés, une espèce d’arche de Noé aux mâts qui cacheraient le ciel. Non que le Patriarche ait inventé la vigne ou que celle-ci fructifie aisément sur ces hautes terres gasconnes, hormis ces traces de treilles que, ci et là, les légionnaires de Rome laissaient tomber derrière eux pour mieux retrouver, tels des Poucets, une fois leur temps de service accompli, les chemins de la ville Eternelle, pressés par les images-souvenirs de provocantes Gaditaines* dont les hanches ondulantes, inclinées jusques à terre, excitaient tant de transports.

Fontaine-bassin-lavoir, Cardaillac (Midi-Pyrénées)

*Gaditaines, originaires de Cadix en Espagne, connues pour leurs danses lascives.

            Le vin, les légionnaires de Rome l’implantaient dans la Narbonnaise du côté de la Clape ou de Barbaira et le trouvaient parfois si à leur goût que, l’heure de la retraite sonnée, ils revenaient se fixer sur ces terres anciennement occupées, tels ces adjudants de la caserne Cafarellus, trogne de l’emploi à l’avenant, ouvrant estaminet de l’autre côté de la rue, face à leur ancien poste de garde.

Les Vins de France dans la Littérature - Juillet 44

            A Radio Paris National : “les vins de France dans la littérature”, qui sont quand même autre chose que ces vins d’Albe, de Sorrente, de Fondi, de Trifolin, de Signie, de Tarente, tous des V.D.Q.S. et non du Sabinum, le vin d’Horace ou le vin de Setia (le favori d’Auguste) ou le vin de Flassa, que l’on boit et qu’on n’oublie pas.

 
E-book



ADG-Paris © 2005-2017  -  Sitemap -