ADG-Paris
 

Le Parcellaire

 
Le Parcellaire Content : La Bastide de Sérou, rue d’Arize - Foix - 14 Juillet
La Tour Lafont - Pamiers -18 Juillet
Châtaigners géants - Le Temps des Cerises - Le sanglier sauvage - Parcelles 234-235, 21 juillet
Faydit de Brouzenac - 22, Juillet
Monsieur de la Bastide
Pommiers, Notre Dame de Sabart, Parcelle 20, 8 août
Monsieur l’Escoussière, Parcelles 228, 229, 242, 251, 9 août
La Mimine d'Eychenat
D'un moulin l'autre ...
Mélanie de las Crabos, 11 août
Le Chevalier de la Grésalle, baron d’Alzen
La bicyclette noire
Parcelles 169, 172, 12 août , L’Arize / Monsieur Piquependre
Parcelles 229, 234, 228, 13 août – Monsieur l’Escoussière / Norbert Casteret
Parcelles 58, 78, 79, 14 août – Pompeia Primilla
Parcelles 52, 54 - Pigeons voyageurs
Parcelle 640, 15 août – La Parcelle de Dieu
Le Colonel Bravadida
Honoré d’Urfé - L’Astrée - Bathylle - Léda - Mr L’Escoussière - 26 juillet, Parcelle 88
Xanthippe et Socrate - Les poiriers - Parcelle 85 bis, 27 juillet
La fontaine-bassin-lavoir - Parcelle 1002, 28 juillet
La Balmo - le Garum - 29 juillet - Parcelle 998
Pierre Bayle-Toulouse Lautrec-Yvette Guilbert-Mercredi 30 juillet, Parcelles 1017/1018
Abbé Breuil – Père Teilhard de Chardin - Préhistoire – Elohin, Jahvé, Dieu de pitié - Parcelle 104, 1er août
Un pic de mineur - 2 août
Le sanglier d’Ariège - 2 août
Monsier Piquependre - Parcelles 87, 88, 89, 3 août
La Madelon - La Der-des-Ders (1914-1918 - Monsieur Briquachaux – Massat - 4 août
Le Maréchal-Ferrant - Parcelle 1002, 5 août
Le Forgeron – Monsieur de la Ferratalho – Pepi’Stieni - Parcelle 87, 7 août
Le Moulin de Malarnaud
Festos de Fouix (Fêtes de Foix), 8 septembre
English
French
German


Festos de Fouix (Fêtes de Foix), 8 septembre

 

            La nouvelle court que le Cirque Malicorne vient d’arriver à Foix. Le grand-oncle Cartou va donc partir en sabots (deux fois dix-sept kilomètres, aller-retour) pour y aller voir le spectacle dont il est friand : les éléphants, les crocodiles, les rhinocéros, les onagres, les girafes, les élans, les léopards, les hyènes, tous animaux qui s’y retrouvent en compagnie de mille gladiateurs et gladiatrices (qui, à l’occasion, défont leurs bandelettes pour humecter le sable de l’arène), de cent amazones, de quarante prisonniers de vingt nations, tout comme aux Fêtes données par Néron à sa Mère, et ce du temps où l’Egypte fournissait à Rome les courtisanes les plus agaçantes.

            Tout le monde sera là, du Tribun au Sénateur dont la chaussure noire porte le croissant d’or et aussi les Jeunes gens du Champ de Mars, ceux qui se réunissent tous les jours, et aussi toutes les nuits d’été, pour stopper d’un impératif coup de sifflet à roulette les automobilistes en route vers des terres plus saintement hospitalières ; cela bien sûr au parfait mépris des lois de la courtoisie la plus chevaleresque, pour ne pas dire au nom d’une goujaterie d’un autre âge. Que ne s’inspirent-ils, plutôt, du sérieux, de la volonté de labeur, de la fierté de servir, dont témoignent leurs congénères de la “Colline inspirée”, c’est-à-dire ceux de l’Ecole Normale de Montgauzy (dont le père de Gabriel Fauré fut autrefois Directeur) ou, à défaut et tout simplement, du système appliqué à cet enfant de forain, bambin déguisé en cow-boy, qu’une corde empêche d’atteindre la route, laissant ainsi au vieux Juvénal et à son hôte, ample loisir d’enlever leur toge pour mieux exposer à l’air printanier leur peau iniquement ridée.

 

Claude d’Esplas (Le Parcellaire)
All rights reserved

 
E-book



ADG-Paris © 2005-2017  -  Sitemap -