ADG-Paris
 

Partez pas comme ça Grand-Père ou Le temps des Idoles

 
Partez pas comme ça Grand-Père ou Le temps des Idoles Content : Epopée évolutionniste discontinue
Préface (amovible ou postiche)
Musique
L’exposition
Musique
Mon beau chevalier
Mon Bel Epistolier
Ma petite squaw
Mon beau Centaure
Mon automobiliste chéri
Belle amie
Ma tendre raisonneuse
Très cher
Ma Dame
Aigle de ma pensée
Mon Egérie
Mon grand chéri
Belle
Mon bel Educateur
Belle comtesse
Chéri
Mon bel officier
Mon Arc en Ciel
Mon colonel adoré
Ma belle géomètre
Mon éloigné
Mon Paladin
Ma belle infirmière
Mon Aimée
Votre héroïne … mitigée
Mon fier indépendant
Infidèle hirondelle
Mon beau Titus
Ma belle cantinière
Mon adoré
Votre étoile du soir
Mon cher grand puriste
Mon bel Augereau
Ma belle courageuse
Indignée également
Belle enfant
Votre Phoebus
Mon seul philosophe
Ma petite raisonneuse
Mon seul philosophe
Ma Douce Réfléchie
musique
L’intrigue
Le dénouement
postface
english
french
german


Mon automobiliste chéri

 

Mon automobiliste chéri,

Vous êtes tombé en panne, mon rapide automobiliste, et vous avez dû faire de la mécanique appliquée. Ne ternissez pas vos mains surtout. Méfiez-vous de ces huiles et de ces graisses dont la hargne noire vient à bout de la meilleure paire de gants. Et si par hasard quelque tache brune s’est égarée sur votre peau diaphane, n’omettez pas de les frotter avec de l’essence de pétrole et de les bien essuyer.

Humectez-les d’huile d’olive, frottez-les à nouveau énergiquement, essuyez-les enfin. Lavez à grand eau et au savon. Quant aux ongles, nettoyez-les avec soin avec un mélange d’un peu de benzine dans de l’alcool. Je sais toutes ces opérations vont vous sembler bien ennuyeuses, peu agréables. Mais qui veut la fin, supporte les moyens. Que de fois lorsque mes doigts fléchissaient les touches pâles de mon grand piano ne m’avez-vous fait vous-même remarqué qu’entre l’ivoire patiné et le noir têtu du mélancolique piano, le rose de ma chair semblait incarner la note qui vous allait au cœur. J’ai toujours pris grand soin de mes mains…

Et si comme le prétendent nos naturalistes de l’école transformiste, la main de l’homme n’est qu’une modification de la portion terminale de la nageoire pectorale des poissons, il me paraît bien difficile sans son aide d’atteindre aux vraies profondeurs de la nature.

                                                                                                          Votre anatomiste

 

https://www.claudedesplas.com/chapter_l2/title_id/214/book_id/7




ADG-Paris © 2005-2021  -  Sitemap