ADG-Paris
 

Partez pas comme ça Grand-Père ou Le temps des Idoles

 
Partez pas comme ça Grand-Père ou Le temps des Idoles Content : Epopée évolutionniste discontinue
Préface (amovible ou postiche)
Musique
L’exposition
Musique
Mon beau chevalier
Mon Bel Epistolier
Ma petite squaw
Mon beau Centaure
Mon automobiliste chéri
Belle amie
Ma tendre raisonneuse
Très cher
Ma Dame
Aigle de ma pensée
Mon Egérie
Mon grand chéri
Belle
Mon bel Educateur
Belle comtesse
Chéri
Mon bel officier
Mon Arc en Ciel
Mon colonel adoré
Ma belle géomètre
Mon éloigné
Mon Paladin
Ma belle infirmière
Mon Aimée
Votre héroïne … mitigée
Mon fier indépendant
Infidèle hirondelle
Mon beau Titus
Ma belle cantinière
Mon adoré
Votre étoile du soir
Mon cher grand puriste
Mon bel Augereau
Ma belle courageuse
Indignée également
Belle enfant
Votre Phoebus
Mon seul philosophe
Ma petite raisonneuse
Mon seul philosophe
Ma Douce Réfléchie
musique
L’intrigue
Le dénouement
postface
english
french
german


Ma petite squaw

 

Ma petite squaw,

Depuis que vous avez appris que le tabac constitue un incomparable remède préventif contre le choléra, vous voilà moins sévère envers l’herbe à Nicot. Nous en faisons tous abondante consommation mais je sais si les raisons avouées parviendraient à vous convaincre, surtout si l’on songe, qu’à l’origine, le tabac était la plante de concorde et d’amour.

Saviez-vous que deux tribus étant en guerre depuis longtemps quelque part dans les Indes Occidentales et que le Grand Esprit, tout grand Esprit qu’il fût, ne voyant comment apaiser leur querelle, il eût l’idée de faire goûter en même temps, aux chefs des deux camps, l’herbe apaisante – ce qui leur procura grande joie ? C’est là, je crois l’origine du « calumet de la paix ». Est-ce à dire que nous devrions offrir un contingent de pipes aux gens d’en face et proposer le calumet au Kaiser ? Je n’irai pas jusque-là. Mais nous fumons beaucoup, tous, à tous les degrés, à tous les échelons. Le tabac est, par excellence, l’herbe du guerrier car, quoi que pensent certains, nous sommes - croyez-le - plus herbivores que carnivores.

                                                                                                                      Votre Algonquin

 

https://www.claudedesplas.com/chapter_l2/title_id/212/book_id/7




ADG-Paris © 2005-2021  -  Sitemap