ADG-Paris
 

La Mountelenco - Rosa Bordas

 
La Mountelenco - Rosa Bordas Content : La Mountelenco
Lettre de Rosa Bordas à Frédéric Mistral
La chanson humanitaire
La ‘Patti de la chope, prima donna du ruisseau’
Frédéric Mistral à Jean Joseph Bonaventure Laurens, felibre adoulènti
Rendez-vous avec Carvalho, directeur de l'Opéra Comique de Paris
Martineto par le doux Grivolas
Théodore Aubanel / Teodor Aubanèu
Rosa Bordas, rouge du Midi
Marie Martin par Jean Joseph Bonaventure Laurens, 1849
François Jouve - La Canaille
Auguste Escoffier, le Vatel de la restauration
Rosa Bordas et les Fêtes annuelles en l’honneur de St-Gens
E dóu dardai fendè la braso – Et des dards du soleil elle fendit la braise
Lettre de Rosa Bordas à Frédéric Mistral - Saint Eugène
Castil Blaze, Alibert, Mayol, Fernandel,...
Monteux, Ruggieri, Café-chantant, Café-concert, opérette,...
Références - Bibliothèque Inguimbertine
Almanach Provençal - Armana Prouvençau / Le Pèlerinage de Saint Gens - La Marcho de Sant Gent
Conférences, Expositions et Bibliographie sommaire
Discographie et Textes
English
French Oc
German


Martineto par le doux Grivolas

 

Marie Martin, ‘La Martin’ , Martineto, La Mountelenco pour  ‘Li Gent de Mountèu’ , chanteuse patriotique, dont le ‘doux’ Grivolas (1823-1906), (in :Alphonse Daudet dans sa lettre à Théodore Aubanel et Pierre Grivolas, Paris  186… ‘Théodore trouvera là des admirateurs, et le doux Grivolas des gens qui l’aiment sans le connaître’), peintre de la maintenance et des coutumes du terroir,  ami de Frédéric Mistral et des premiers Félibres : Aubanel, Roumanille, Mathieu, fit plusieurs portraits  en 1858.

Aubanel, son frère de lait, auteur de La Miougrano entreduberto (voir : Lou Cant dóu Soulèu, Lis Estello), s’exprimait ainsi en s’adressant à elle :

 ‘ Notre chère petite Mountelenco, si jamais dans les circonstances de la vie, vous vous trouvez dans des cas difficiles que ce ne soit pas une raison pour dévier de la bonne route, rappelez-vous bien que nous vous aimons beaucoup et que nous ne sommes pas des amis jusqu’à la bourse .’ 

‘ Il y a quarante ans de cela et je m’en souviens comme si c’était hier…’ écrit l’intéressée.

in : Las. Rosa Bordas à F. Mistral, Saint-Eugène le 23 mars 1898

 




ADG-Paris © 2005-2019  -  Sitemap