ADG-Paris
 

Les Merlufleaux

 
Les Merlufleaux Content : Sa très catholique Majesté Henry VIII, ou l’art d’apprivoiser les mégères
Shakespeare William (1564-1616)
Guillaume Le Conquérant ou "Nous ne nous rendrons jamais !"
Lewis Carroll (1833-1893)
Mallarmé Stephane (1842-1898)
Et le catéchisme Poissard …, La Fille de Madame Angot, Chronique religieuse…
Comment ça va, Nononcle, ou par quel miracle "le cheval de Rabelais fut passé Docteur à Orange sous le nom de Johannes Cavallus"
"Les rieurs du Beau - Richard, Conte d’une chose arrivée à Château - Thierry - 1665"
C’est la vie de bohème ou l’art d’expliquer le "Conte d’hiver" de Shakespeare (1564-1616)
Observatoire de Meudon, février 1748, Depuis combien de temps êtes-vous de la secte astronomique ?
Voltaire épistolier Concours d’entrée à l’ENA : Première Nuit
A Stéphane Mallarmé, qui fut professeur au Lycée Papa, au Lycée Papi… Concours Général (Centenaire du Lycée Papi, 1984)
1987 - 1er Octobre - Chronique : Le lycée Fébus fête ses 100 ans
Inspecteurs Généraux / Mirotons Navets
Le Vicomte Chosibus part pour la NOVEMPOPULANIE
Mademoiselle Arsinoé
Cosi fan Tutte ou Maria Aparatchika en Bohème
Wagner, Mallarmé et la Quête du Graal
Donizetti, Walter Scott, Clément Marot et quelques autres...
Bilans de l’année d’exercice
Le Lycée Méliès – Le Voyage au Congo et le retour du Tchad d’André Gide - Dickens
Le Nuage (The Cloud) de Shelley
Jean Cocteau, Maurice Chevalier prennent des leçons d’anglais
Le Perruquier Littéraire
Conseils d'en-Haut pour l'explication de textes (classes de 4e ou de 3e) : “The Daffodils” (Les Narcisses des Prés), de Wordsworth, qui vécut à Grasmere (Dove Cottage) de 1799 à 1808.
Plaisirs d'amour
Etudes anglaises
Conseils aux candidats préparant le grand Concours de Pidgin-English
Ballades Lyriques de Wordworth et de Coleridge – Mark Twain
Après le Misanthrope, Tartuffe ?
Fraudes au bac
Les Proviseurs ou Brutus condamne à mort son fils Titus
Charybde et Scylla
Ma tournée africaine, par Cothurnus
Madame Pandolphe
Au petit lycée Lafayette, 1942 — Le Gaumont Palace
Monpidou et Cheucheu
Madame Ladouce
L'ENA ou l'Ecole à Deux Braies
La réforme de l'orthographe ou LNAUDBB
Mimétisme ?
Petit chalet à vendre - Conseil de classe
Visites organisées par la PIPO de Papi
Monsieur de Carbon, Président au Parlement de Toulouse
De Gaulle au Musée
Pierrot le Pressard
Monsieur Ausone, le latiniste
Gros René et Ragotin
Sganarelle
Juliette et Robert Le Fenil
Grimoire, clerc de notaire
La Cause du Bas Peuple
Madame Le Fenil au sujet de l’émission Librairie de poche
Le Surgé du quartier des Ecoles
Le brav’ colonel Townsend
Ragotin
La locomotive Marie-Louise
M. de Sottenville, proviseur
Immeuble de Stéphane Mallarmé
Le Général
Rapport sur le Concours commun d'admission de 1970 — Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Ecoles Nationales Supérieures de l'Aéronautique, de Techniques Avancées, des Télécommunications, des Mines de Paris, des Mines de Saint-Etienne, de la Métallurgie et de l'Industrie , des Mines de Nancy
Le Trêma
L’élève Grisou
La pensée du Président Mao me soutient…
Grève pour la laïcité
La Bataille d’Angleterre
A Papi, retour de “l'inversion”
Le Protale
Chapitre des graffitis. Salle 79
Voyage de Noces
Mme de Hérisson
Paul Marie Verlaine
The Apples of Wrath - Les Pommes de la Colère
Histoire de bêtes
Les Poilus
Paulina dans le Conte d'Hiver
L'Association des Parents d'Elèves du lycée Papi
Monsieur Jourdain pastiche Mallarmé
Epidémie de graffitis dans le secteur nord selon l'Intendance
Ragotin
Petitbreton
Que le gascon y aille, si le français n'y peut aller !
Gaule-Soir
Le premier Lycée de France, pépinière d’hommes politiques
Hommage à Stéphane Mallarmé Concours Général (Centenaire du lycée Papi, 1984)
L'Ethiopienne basanée
A propos du Cardinal de Richelieu
Duck le Géographe
La dictée de Marc-Antoine de Papillon
Une fusée “Scud” échappe aux missiles “Patriots”...
Allez France ! ou le Tournoi des Cinq Nations
Le professeur Ellipson
Dans le Journal de Matthieu Galey
Prix Edredon Polyspires
“English stutter” (bégaiement oxonien)
You, English gentlemen, had better surrender !
Maison de Jean de la Fontaine à Château-Thierry
Accordons donc nos joyeux violons
Les vraies pensées sortent de la panse
Edward Morgan Forster
L'enseignement a besoin d'un sérieux coup de balai du secondaire au supérieur
Townsend Peter, Esq., Général d'Aviation
Cucco di mamma
Roméo et Juliette 95 ou les nouveaux théâtreux
A qui ne va qu'au Sur-G et pas encore jusqu'au Z
République des Lettres ou derniers Salons où l'on cause
Dany le Rouge, Président des Verts
English
French
German


Ma tournée africaine, par Cothurnus

 

1967

            « 3 journées assez dures en command car » (carrus imperatorius ?).

            « Nous avons poursuivi un chat-tigre qui courait dans le feu des phares et nous l'avons manqué. » Ben mon colon ! (Adresse de l'antenne SPA la plus proche, S.V.P. ?).

            « Portrait de la cousine Emilie : c'était une superbe fille de race pure, élancée, bien en chair, ferme et veloutée, où l'on ne sent pas d'os, un bassin proportionné, une poitrine svelte, sculpturale, surmontée de deux coupes charmantes ... J'interromps ma citation ... Ce n'est pas si mal. Mais j'imagine la tête d'un prof de troisième en France, devant une telle copie. Le professeur d'ici a eu l'esprit de la noter 16/20 » (la copie ou la fille ? En tous cas nous sommes loin du portrait de la P'tite Emilie, telle que chantée par Monsieur Jourdain, de l'Académie Française et ancien élève du lycée Papi).

            Encore Cothurnus : « Je suis allé ce matin à la messe, à la Mission Catholique » (Sutor, ne supra crepidam !) ... « on se serait cru à Tréguier. Hommes et femmes chantaient le latin sans rien comprendre. » (Du baragouin ?)

            Mardi 7 mars — Un livreur pousse la porte du lycée Papi à l'aide d'une énorme caisse de bouteilles d'appellation contrôlée. « Deuxième porte à gauche, là-bas, en face », dit le portier. Quelqu'un reçoit son carburant quotidien. Hier soir, au conseil de classe de 1re C, Scylla, d'une voix emparisianée, adjure ses collègues de ne pas aller voir les psychiatres. Lui-même, à ce qu'il dit, parce que son fils bégayait, en était arrivé à cette extrémité. Verdict du sondeur de méninges : « Vous ne vous entendez pas avec votre femme ! ». Scylla pouffe, se dresse, prêt à prouver le contraire et entre dans la Salle des Actes en plein conseil de classe, la main levée et criant : « Vive l'Empereur ! » Scylla reconnaît cependant ne pas avoir fait de service militaire pour insuffisance en ... La voix a sombré derrière ses quenottes ivres de tabac. Charybde en est resté, lui, au grade de sergent « parce que je n'ai pas voulu ! ». Charybde n'aime ni les officiers, ni les Sardes. Deux tares à la fois, souligne Cheucheu au sujet de Hallali qui a conduit le professeur de lettres Arbate à quitter le lycée la semaine dernière sans que ce dernier ait eu la force physique de donner sa démission. “Arbate coco !”, pouvait lire ce malheureux sur les murs de sa classe et ceci, coquetterie supplémentaire, écrit à la craie rouge.

            30 mai, 11 h 40 — Conseil de classe de Philo sous la présidence de Charybde et Scylla. Au sujet de l'élève qui s'est tiré un coup de fusil dans le ventre en cours de deuxième trimestre (opéré du foie et de la rate) avant les vacances de Pâques et qui a repris les cours au 3e trimestre, Scylla précise qu'il ne faut pas le récupérer parce que ledit jeune homme a « l'ardoise chargée ». Le désespéré en était arrivé à cette extrémité parce qu'il avait été convoqué chez le Père Censeur à la suite d'une série d'absences répétées et que ce dernier avait déjà organisé la chasse à courre et lancé les invitations afférentes. Mlle Cynthie, par contre, riveraine de l'Avenue Foch, a tous les suffrages de Scylla qui cherche à lui faire obtenir le tableau d'honneur en fléchissant le professeur de biologie qui s'obstine dans son refus. Quant au petit K ..., comme dit Cheucheu et comme ne dit pas de lui son aïeule, directrice du lycée des Ecrins (« Votre collègue, Monsieur le Proviseur ! »), il n'a pas le Tableau d'Honneur. « Auriez-vous composé là une classe de touristes ? », demande ex abrupto le professeur d'histoire et géographie qui habite le 18e et adore ... les petites dames de Pigalle. Scylla pince les lèvres et tord le nez, qu'il a en pomme de terre. Charybde, quant à lui, fait semblant de s'étonner du pourcentage “inhabituel” fourni par l'institution Notre-Dame des Zozios (communauté de saintes nonnes, selon Roméo). On en arrive enfin au Lycée d'altitude. Charybde ironise lourdement en disant que son ami Untel avait son enfant là-haut et que celui-ci est rentré à la maison pendant trois jours sans que le Proviseur s'en aperçoive. Il s'agit du Proviseur « qui a écrit un livre », lance Charybde du haut de son mépris. Scylla va se voir remettre la Croix de Saint-Louis par Charybde en personne. La sainte collecte est commencée mais le professeur de Bengali refuse de donner quoi que ce soit pour ce singe, pour ce coquin, cette teigne, ce mendiant, ce méprisable, ce pouilleux, difforme, contrefait, vieux, fané, laid, mal construit, abominable en tout, vicieux, disgracieux, sot, grossier, ingrat, stigmatisé physiquement et moralement pire, énumération persiflée avec cet inimitable accent de Ménilmontant dont Bengalo n'arrive pas, phonétiquement parlant, à se débarrasser.

            Vendredi 16 juin — Remise de la Croix de Saint-Louis à Scylla dans le grand gymnase. Le Président de l'Amicale fait un discours, dépeint le nouveau décoré comme ayant mauvais caractère, lutinant ses secrétaires, etc. On offre à Scylla un service de verres que celui-ci promet de « très bien employer ».

            Charybde se fend d'un discours laborieusement rédigé sur une liasse de feuillets d'un blanc douteux. Scylla serait originaire du Blanc-Périgord, tandis que lui, Charybde, vient du Noir-Périgord.

            Vendredi 18 juin — Charybde et Scylla se font un sang d'encre parce que l'épouse du Directeur de l'Enseignement du Premier Degré oublie de les saluer. La fille de la Dadame était pourtant en Terminale au lycée Papi l'an dernier.

 
E-book


ADG-Paris © 2005-2019  -  Sitemap