ADG-Paris
 

Le Parcellaire

 
Le Parcellaire Content : La Bastide de Sérou, rue d’Arize - Foix - 14 Juillet
La Tour Lafont - Pamiers -18 Juillet
Châtaigners géants - Le Temps des Cerises - Le sanglier sauvage - Parcelles 234-235, 21 juillet
Faydit de Brouzenac - 22, Juillet
Monsieur de la Bastide
Pommiers, Notre Dame de Sabart, Parcelle 20, 8 août
Monsieur l’Escoussière, Parcelles 228, 229, 242, 251, 9 août
La Mimine d'Eychenat
D'un moulin l'autre ...
Mélanie de las Crabos, 11 août
Le Chevalier de la Grésalle, baron d’Alzen
La bicyclette noire
Parcelles 169, 172, 12 août , L’Arize / Monsieur Piquependre
Parcelles 229, 234, 228, 13 août – Monsieur l’Escoussière / Norbert Casteret
Parcelles 58, 78, 79, 14 août – Pompeia Primilla
Parcelles 52, 54 - Pigeons voyageurs
Parcelle 640, 15 août – La Parcelle de Dieu
Le Colonel Bravadida
Honoré d’Urfé - L’Astrée - Bathylle - Léda - Mr L’Escoussière - 26 juillet, Parcelle 88
Xanthippe et Socrate - Les poiriers - Parcelle 85 bis, 27 juillet
La fontaine-bassin-lavoir - Parcelle 1002, 28 juillet
La Balmo - le Garum - 29 juillet - Parcelle 998
Pierre Bayle-Toulouse Lautrec-Yvette Guilbert-Mercredi 30 juillet, Parcelles 1017/1018
Abbé Breuil – Père Teilhard de Chardin - Préhistoire – Elohin, Jahvé, Dieu de pitié - Parcelle 104, 1er août
Un pic de mineur - 2 août
Le sanglier d’Ariège - 2 août
Monsier Piquependre - Parcelles 87, 88, 89, 3 août
La Madelon - La Der-des-Ders (1914-1918 - Monsieur Briquachaux – Massat - 4 août
Le Maréchal-Ferrant - Parcelle 1002, 5 août
Le Forgeron – Monsieur de la Ferratalho – Pepi’Stieni - Parcelle 87, 7 août
Le Moulin de Malarnaud
Festos de Fouix (Fêtes de Foix), 8 septembre
English
French
German


Faydit de Brouzenac - 22, Juillet

 

            De Monsieur de la Bastide, je reçois ces quelques vers prémices d’Apocalypse :

“Sus Toch e Alózy lusirá la luna
En nuèits d’Agost ja podètz creire
Lusirá la Nuèit e tot entrans,
Lo pas d’un amic sus la carriera
Dèivalan devès Estaniels à baich ...
I dira un faidit, mort sus la carrièra”.
(Sur Toch et Alozy luira la lune, en ces nuits du mois d’août, vous pouvez me croire, luira la nuit tandis qu’on entendra le pas d’un ami sur la route dévalant vers Estaniels tout en bas ... C’est ce que lui dira un faydit mort sur le chemin).

            Mercès per tot. N’avem pas acabat de susar, de brulha, de combatre, Esplas ! ...(merci pour tout, nous n’avons pas fini de transpirer, de brûler et de combattre, Esplas ! ...)

                       Faydit de Brouzenac

 

 

Claude d’Esplas (Le Parcellaire)
All rights reserved

 
E-book



ADG-Paris © 2005-2017  -  Sitemap -